Nous sommes un collectif d’associations, de fédérations, de fondation, confronté à ces sujets délicats que sont le don d’organes et la greffe. Nous unissons nos forces pour + de dons, + de greffes. Nos objectifs sont d'améliorer la qualité de vie des personnes malades. d'augmenter le nombre de greffes, de rendre hommage aux donneurs, et soutenir leurs proches, d'organiser des évènements pour parler du don d’organes et de la greffe.



Le don d'organes en quelques mots et quelques chiffres:

Les trois principes :
- Anonymat (les receveurs ne connaissent jamais la provenance de leur greffons)
- Gratuité ( la greffe est totalement gratuite )
- Droit d’opposition (Nous sommes tous considérés comme donneurs sauf si nous nous y opposons soit en nous inscrivant dans le Registre National des Refus, soit en ayant fait part de notre opposition à nos proches; cela signifie que ce ne sont pas les proches qui décident).
Ce principe d'opposition est totalement méconnu: seuls 13% des français le connaissent. Il n'existe pas de registre du OUI et la carte de donneur n'a aucune valeur légale.


La loi:
« Le prélèvement peut être pratiqué dès lors que la personne n'a pas fait connaître, de son vivant, son refus d'un tel prélèvement. Ce refus peut être exprimé par tout moyen, notamment par l'inscription sur un registre national automatisé prévu à cet effet. Il est révocable à tout moment.
Si le médecin n'a pas directement connaissance de la volonté du défunt, il doit s'efforcer de recueillir auprès des proches l'opposition au don d'organes éventuellement exprimée de son vivant par le défunt, par tout moyen, et il les informe de la finalité des prélèvements envisagés. »
(Loi Bioéthique sur le don d’organes du 6 Août 2004 - Article L1232-1)


La situation:
En 2014, ce sont 20 311 personnes malades en attente de greffe, 5 357 greffes d’organes ont été réalisées, dont 514 à partir de donneurs vivants. Le taux de refus est de 33,6% et est en augmentation depuis 2007 (28.2%) malgré de nombreuses campagnes nationales de sensibilisation.


Tableau comparant le nombre de malades en attente de greffes ces 20 dernières années (en bleu) et le nombre de greffes réalisées (en rouge).